Accueil » Historique » Edition 2019

Edition 2019

C’est autour du collectif On a mangé sur une île édité par les éditions Delcourt que s’est articulée la programmation du festival Le 9e L’Yeu – La
nouvelle vague de la bande dessinée  pour la première édition.
Cet ouvrage « gourmand », ayant pour fil rouge la biographie et les avis – tranchés mais avisés ! – du chef étoilé angevin Gérard Bossé et
de son épouse Catherine Bossé a été réalisé par un collectif de huits auteurs et autrices : Zeina Abirached, Baru, Fred Bernard, Claire Braud,
Étienne Davodeau, Camille Jourdy, Philippe Leduc, Hervé Tanquerelle. La maquette et le graphisme de l’ouvrage sont signés Lucie Lom : Philippe
Leduc et Marc-Antoine Mathieu.
Les éditeurs étant Grégoire Seguin et François-Jean Goudeau.

Une belle histoire humaine et artistique qui, d’une île (celle de Béhuard, sur la Loire) au restaurant « Une île » à Angers, s’est terminée sur une autre île.
Pendant deux jours le festival 9e L’Yeu a réunie environ 2 000 personnes autour de dédicaces, de conférences « La cuisine en bande dessinée »
et « L’oenologie en bande dessinée » et de causerie entre le public et les professionnels du livre (éditeurs, artistes, libraires, étudiants en métiers du livre…).
Ont été vendus, lors de l’événement, plus de 500 ouvrages des artistes invités dont 150 exemplaires de l’œuvre collective On a mangé sur une île ; lancée en avant-première pour ce festival, un mois avant sa sortie nationale…. une réussite.

Réussite qui a convaincu artistes et publics ainsi que les organisatrices et organisateurs à renouveler cette aventure humaine et artistique, elle aussi.
Étaient aussi présentes les éditions 303 qui présentaient notamment les hors-séries sur la vigne et le vin, la bande dessinée, les îles et les arts culinaires ainsi qu’une exposition commentée de planches de On a mangé sur une île.

Cette première édition à été soutenus par des partenaires que nous remercions mais aussi par des contributeurs lors d’une cagnotte en lige : 35 donateurs ! Et nous leurs sommes encore aujourd’hui infiniment reconnaissant d’avoir permis à ce projet de naitre, d’exister et de perdurer.