Accueil » Le 9e L’Yeu » Historique » 2021 : Littérature et bande dessinée

2021 : Littérature et bande dessinée

Accéder à : PROGRAMMATIONAUTEURS INVITESFUTUROPOLIS

Pour cette deuxième édition qui s’est déroulée les 13 et 14 août 2021, le festival 9e L’Yeu a mis à l’honneur les éditions Futuropolis autour du thème  «Littérature et bande dessinée ». Cette édition, qui avait été repoussée d’un an en raison des conditions sanitaires, avait pour objectif de mettre en valeur, pour les cent ans de sa naissance, Boris Vian avec notamment la sortie de L’Écume des jours des frères Brizzi aux éditions Futuropolis et par une lecture-concert dessinée autour de ses œuvres.

Pour ce deuxième millésime, la manifestation a tout de même fait honneur à Boris Vian (malgré ses 101 ans !), tout en s’articulant autour de nombreuses œuvres littéraires, adaptées, mentionnées ou revisitées par des auteurs et autrices de bande dessinée.

Nous avons accueillis  les 13 et 14 août 2021 : Gaëtan Brizzi, Manuele FiorSébastien Gnaedig, Jean Harambat, Alain Kokor et Aude Samama.

Tous ont édité un ou plusieurs ouvrages en lien avec la littérature aux éditions Futuropolis, dont le directeur éditorial n’est autre que l’un des auteurs invités : Sébastien Gnaedig.

Les dernières adaptations ou digressions littéraires en bande dessinée sont la preuve enthousiasmante d’un dialogue renoué et fécond entre littérature et art séquentiel.
Un dialogue renoué grâce, notamment, à une nouvelle génération d’artistes décomplexée quant à l’art le plus consacré, sinon le plus sacré : la littérature. Débarrassée de cette tutelle et de cette ombre aussi pesantes qu’infantilisantes, tout en étant lettrée bien souvent, cette école indépendante – issue du dernier âge d’or de la bande dessinée (1990-2010) – dépoussière le genre, en offrant une vraie valeur ajoutée artistique à des textes littéraires, mais également en invitant la littérature et un panthéon choisi au cœur de ses ouvrages. Qui invite le lectorat, à son tour, à découvrir, à croiser, lectures originelles et originales.

Et si la littérature et la bande dessinée sont des champs artistiques qui se conjuguent depuis la genèse de cette dernière, elles se rencontrent aujourd’hui avec une rare fertilité, sous des formes particulièrement créatives. De la bande dessinée dite littéraire aux biographies fantasmées et ambitieuses de romancières en passant par les adaptations irrévérencieuses, les coquetteries en termes de format ou encore le roman illustré, les liens ainsi que les hommages entre ces deux genres sont pléthoriques ; et en créent – d’une certaine façon – un nouveau.